Novembre 2003
Semaine 45  Du 05-11 au 11-11-2003

 

ATTENTION DANGER TRAVAIL - de Pierre Carles, Christophe Coello et Stéphane Goxe. (17/20) 3
France - Couleur, 1h49 - 2003.

Documentaire : Une dizaine de personnes au chômage expliquent, le sourire aux lèvres, pourquoi elles ont renoncé au travail, préférant avoir moins de ressources et plus de temps libre. On se prend vite à les envier, tant elles sont sympathiques et tant leurs arguments sont pleins de bon sens. L’un vous dit qu’il est altruiste et qu’il cède volontiers sa place à quelqu’un d’autre - vu le nombre de chômeurs, une autre raconte sa joie de découvrir enfin les plaisirs du farniente et de la lecture, des sorties etc, et tous sont d’accord pour insister sur le fait qu’ils en ont eu marre de se voir exploités en trimant comme des malades pour un salaire “ultra light”, avec, en plus, le risque de se faire jeter comme un mouchoir en papier usagé lorsque bon semblera à leur employeur...! Ils ne se sentent nullement asociaux, indignes ou parasites... Ils ont déjà donné et veulent désormais vivre pleinement leur vie. Oui, pleinement! Car, la joie de vivre ne consiste pas seulement à jouir des plaisirs matériels et souvent stupides : avoir une bagnole (ou à fortiori une jeep, comme la mode actuelle le veut - ces fameux “Jim la Jungle” qui cherchent désespérément une girafe ou un lion dans les plaines sauvages de Paris...), posséder un portable parfaitement inutile et très onéreux, se gaver de téloche à “dividi” et à abuser d’un tas d’autres joujoux qui ne sont que de faux besoins que l’homme moderne (donc un peu crétin) s’est créés... Consommer et surconsommer, ça va un temps, mais, à quand la croissance (cette fameuse putain de croissance!) zéro? Notre planète n’est pas inusable ni illimitée! Quand cesserons-nous de “fuir en avant”? Où est donc passée la belle utopie (qui ne devrait plus en être une) d’une “société de loisirs”?
Voilà toutes les questions éminemment intéressantes et fondamentales qui se dégagent de cette série d’interviews que nous proposent les réalisateurs de ce documentaire réjouissant! Et, pendant que vous y êtes, relisez (ou découvrez) les livres d’Albert Jacquard! Voilà un homme, scientifique et philosophe, qui pense juste et qui dit mille fois mieux (et en dit mille fois plus) que ce que j’ai tenté modestement d’exprimer.

FREDDY CONTRE JASON - (Freddy vs Jason) - de Ronny Yu. (0/20) 0
USA - Couleur, 1h36 - 2003.
Avec Robert Englund, Ken Kinzinger, Monica Keena, Jason Ritter, Kelly Rowland.

Fantastique : Deux pour le prix d’un! Ah! La belle occase! Précipitez-vous, amateurs d’horreurs gratuites, si gratuites qu’elles en deviennent totalement dérisoires, amateurs assoiffés de laides images et de clichés usés à l’infini...! En numérique, bien sûr! Le pire, c’est les (nombreuses) petites nanas de vingt-cinq piges siliconées de la tête aux pieds. Lèvres de carpe et nichons en plastoc! A c’t’âge-là! Eh oui, ma bonne dame! A cet âge-là! Nous allons bientôt vivre dans un monde virtuel où les femmes seront toutes des poupées gonflables!!! Alerte!!!

MAUVAIS ESPRIT - de Patrick Alessandrin. (1/20) 0
France - Couleur, 1h30 - 2003.
Avec : Thierry Lhermitte, Maria Pacôme, Ophélie Winter, Leonor Watling, Michel Muller.

Comédie : Un jeune architecte, à qui l’on a volé un projet important, se fait écrabouiller par la voiture du PDG de la boîte responsable de l’escroquerie en question. Pour se venger, il va se réincarner dans la peau d’un nouveau-né dont le fameux PDG n’est autre que le papa... Au vu de la bande annonce, on pouvait s’attendre à une petite comédie mignonnette pour tous publics... Mon zob! C’est vulgaros infect! Le bébé ne cesse de gerber à la figure de son père (une fois aurait suffi!); on s’attarde inutilement sur son caca puant; une espèce de maquereau minable a des rapports sexuels cradingues avec une bonne femme de trois mille ans... J’en passe, j’en passe... Bref, c’est raté pour le spectacle familial! Et pour le spectacle tout court!

ZATOICHI - de Takeshi Kitano. (11/20) 1
Japon - Couleur, 1h56 - 2003.
Avec : Takeshi Kitano, Tadanobu Asano, Yûko Daike, Michiyo Ogusu, Yui Natsukawa.

Aventures : Zatôichi est un héros japonais légendaire. Voyageur aveugle, gagnant sa vie comme masseur, humble comme tout, il n’en est pas moins un combattant redoutable! Nous sommes au dix-neuvième siècle, et dans cette nouvelle version, Zaza va devoir affronter le gang de Ginzo qui emmerde tout un village... Lui, l’aveugle, il va leur en faire voir de toutes les couleurs! Dieu sait si je ne porte pas Kitano (enfin, ses films, n’est-ce pas) dans mon coeur; mais, force m’est de ne pas bouder mon plaisir et de reconnaître que le film dit “de sabre” réussit plutôt mieux à Také que le polar, et surtout le genre poético-surréaliste. En revanche, on lui a tellement dit qu’il avait de l’humour à revendre - à propos de son pire navet, que d’aucuns ont considéré comme un pastiche au quinzième degrè, alors qu’il s’agit d’un film raté, à savoir Aniki, mon frère, qu’ici, il se sent obligé de balancer des gags... parfois lourdingues... Cela dit, les combats ne manquent pas de densité et de panache et certaines fantaisies passent bien. Ce n’est pas encore toutà fait ça, Také... Mais ça vient... Encore un tout petit effort!


Haut de Page

 

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004 Strahinja Kosmajac