JUIN 2019

Semaine 24 du 5 juin au 18 juin 2019


PARASITE -  de Bong Joon Ho - (1/20)

Corée du sud - Couleur, 2h12 - 2018.

Avec : Song Kang-Ho, Lee Sun-kyun, Cho Yeo-jeong, Choi Woo-sik, Park So-Dam, Lee Jeong-eun, Chang Hyae Jin, Jung Hyeon-jun, Jung Ziso, Seo Joon Park, Andreas Fronk

Drame fantastique : Une famille de miséreux traîne dans un sous-sol puant et fait tout pour arnaquer les plus aisés des étages supérieurs. Ainsi la famille Kim infiltre progressivement la famille Park. Au fur et à mesure, ça s’encule dans les fauteuils, une inondation soudaine surprend tout le monde et alors mon con, toi t’y es pas, tu comprends que lerche - c’est un film pour intellos ; sans compter qu’on n’échappe pas à un beau massacre sanguinaire façon coréenne. Et voilà forcément une palme de la merde - troisième d’affilée depuis 2017 ! The Square du Suédois Ruben Östlund,  Une affaire de famille du Nippon Hirokazu Kore-eda - et maintenant, première palme coréenne ! Est-ce ainsi que les jurés raisonnent ? Nationalité par nationalité ou bien pays par pays ? La belle musique néo-classique composée par Jeong Jae-il ne change rien à l’affaire.

Et où est donc passé l’esprit festif ? Aucun hommage à la réalisatrice féministe Agnès Varda !!!

 



NEVADA - (The Mustang)  - de  Laure de Clermont-Tonnerre - (6/20)

France / USA / Belgique - Couleur, 1h36 - 2018.

Avec : Matthias Schoenarts, Bruce Dern, Jason Mitchell, Gideon Adlon, Connie Britton, Josh Stewart, Noel Guglielmi, Thoams Smittle, Keith Johnson.

Drame : Pour un quart de seconde de folie où il tue son épouse, Roman est condamné à vingt anq de prison. Afin de le réintégrer dans une société où règne la corruption, on lui propose de dresser des chevaux sauvages. Quel est le tarif d’une vie humaine ? Celui de vingt ans d’isolement en plein air ? En tous cas, on nous dit que la méthode est efficace. Que le mec qui s’en sort ne recommencera plus jamais. Recommencer quoi ? A larbiner comme des tas d’esclaves professionnels ? Se faire exploiter pas des riches qui vous crachent dans l’œil gauche ? Difficiles questions. C’est la normalisation à outrance qui tue la société humaine. Qui va payer ?

Le titre français, en outre, est débile. Mustang, voilà tout. Le titre original. Et qui est cet animal ? Le bonhomme ou la bête ? Dresser et asservir des animaux ou des humains, quelle est la logique ? Seul dieu pourrait répondre. Mais où est-il passé ce putain de bon dieu ?!?

 



Haut de Page


Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004 Strahinja Kosmajac